Loading...

Nez de Marche Antidérapant en Aluminium Larmé

102,86 

UGS : 03.NDM.09.0001 Catégorie :
  • Les nez de marches en aluminium larmé, offre une solution simple, efficace, et entièrement antidérapante pour une protection optimale des nez de marches et une sécurisation des escaliers pour les personnes malvoyantes et non-voyantes.
  • Matière : Aluminium.
  • Finition : larmé.
  • Dimensions : Longueur : 1,48 m. Largeur : 52 mm. Épaisseur : 1,2 mm.
  • Résiste à la corrosion.
  • Modèle pré-percé.

Produits complémentaires

No results found.

Description

Le nez de marche en aluminium larmé offre une sécurisation des escaliers pour les personnes malvoyantes et non-voyantes. Il est antidérapant, assurant un contraste visuel pour une orientation sécurisée.

Ce modèle en aluminium, simple et efficace, ne nécessite aucun traitement antirouille. Il est efficace aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, s’adaptant parfaitement aux zones humides.

Convient à tout type de sols.

La texture rugueuse de son motif larmé garantit son caractère antidérapant, renforçant ainsi la sécurité.

Caractéristiques

  • Antidérapant : Léger
  • Coloris : Argent
  • Finition : Larmé
  • Fixation : Par vis ou colle
    • Colle mono-composant élastique à appliquer au pistolet sur marche en tôle, en béton ou en bois
    • Adhésif double face
  • Matériau : Aluminium
  • Utilisation : Intérieur et Extérieur
  • Montage : tronçonner à longueur sur chantier
  • Dimensions
    • Longueur : 1,48 m
    • Largeur : 52 mm
    • Épaisseur : 1,2 mm

 

Installation 

  • L’installation se réalise par vissage sur une variété de sols, offrant ainsi une remise en circulation quasi-immédiate.
  • Le profil est pré-percé, ce qui simplifie l’installation en la rendant rapide et facile.

 

Que dit la loi

Les nez de marches répondent aux exigences suivantes :

• être contrastés visuellement par rapport au reste de l’escalier sur au moins 3 cm en horizontal ;

• être non glissants.

 (Article 7 « Dispositions relatives aux circulations intérieures verticales » de l’arrêté du 8 décembre 2014)